Diaspora algérienne

Définition

Le concept «  diaspora » est fréquemment utilisé pour qualifier les nationaux résidant à l’étranger. Le terme « diaspora » vient du grec spiro, qui veut dire « je sème ». Difficile parfois de mesurer la différence entre phénomènes migratoires et diasporas.  L’OIM (Office de l’immigration internationale) en donne une définition extrêmement large définissant les diasporas comme « les migrants ou les descendants de migrants dont l’identité et le sentiment d’appartenance ont été façonnés par leur expérience migratoire et leur parcours » et de retenir l’existence d’une mémoire collective, d’un lien maintenu avec le pays d’origine, l’existence d’une forte conscience de groupe et un sentiment de parenté avec les autres diasporas du groupe.

La diaspora  algérienne regroupe donc, la population d’origine ou de nationalité algérienne vivant à l’extérieur du pays (émigrés algériens, leurs enfants et petits-enfants nés sur le sol étranger).   Officiellement cette partie de la population algérienne est désignée par «communauté algérienne établie à l’étranger». Elle est établit principalement en France, mais aussi dans le reste du monde. 

Histoire de l'émigration algérienne

Situés au sud du Bassin méditerranéen, les pays du Maghreb et plus particulièrement l’Algérie ont connu depuis l’Antiquité de grands mouvements de population. Pendant des siècles, ils ont été principalement des pays d’immigration. Il a fallu attendre la deuxième moitié du XXe siècle pour assister à une inversion durable des flux migratoires et voir la région se transformer en zone d’émigration. Au début du XXe siècle, les immigrés européens en Algérie ont représenté près de 15 % de la population totale et plus de 10 % dans l’ensemble de la région du Maghreb

Pays d’immigration pour les Européens durant la période coloniale, l’Algérie est depuis plus d’un demi-siècle un pays d’émigration massive. Aujourd’hui, de nouvelles tendances se font jour dans l’émigration des Algériens en direction des pays européens et notamment de la France. Le profil des migrants a évolué en fonction de ces changements : l’émigration se féminise, les migrants sont jeunes et davantage instruits De quoi pallier les déficits démographiques que l’Europe ne va pas manquer de connaître dans les prochaines années.

La migration algérienne est historiquement présente pour sa quasi-totalité en France. Toutefois, depuis ces dernières années, les Algériens diversifient les destinations et s’orientent de plus en plus vers les États-Unis, le Canada ou l’Espagne. 

Diaspora algérienne en France

La présence algérienne en France s’inscrit désormais sur plus d’un siècle d’une histoire singulière. Les Algériens nourrissent un flux migratoire précoce et important de coloniaux vers la métropole dès la seconde moitié du XIXe siècle.

Il est compliqué de connaître le chiffre exact de la population d’origine algérienne en France puisque la loi française n’autorise pas l’État à recueillir de statistiques entre autres sur l’origine ethnique. Les estimations se basent donc généralement sur les données officielles de l’Insee qui considère comme immigré ou personne issue de l’immigration uniquement les « personnes nées étrangères à l’étranger » et les enfants de ces personnes. 

Pendant la période coloniale

La conquête de l’Algérie a généré des flux migratoires importants : l’arrivée d’une population européenne et le départ vers les pays musulmans des Algériens qui refusaient la domination d’un gouvernement d’une religion différente. Le gouvernement français, d’abord favorable à cet exode de tribus hostiles à la présence française, fut vite embarrassé par le caractère politico-religieux d’un tel mouvement d’émigration(4). Ces flux migratoires vers les pays voisins et le Moyen-Orient, la Syrie en particulier, ont perduré tout le long du XIXe et au début du XXe siècle.

Evolution de l\'émigration algérienne / Période coloniale

Communauté des étudiants algériens en France

La conquête de l’Algérie a généré des flux migratoires importants : l’arrivée d’une population européenne et le départ vers les pays musulmans des Algériens qui refusaient la domination d’un gouvernement d’une religion différente. Le gouvernement français, d’abord favorable à cet exode de tribus hostiles à la présence française, fut vite embarrassé par le caractère politico-religieux d’un tel mouvement d’émigration(4). Ces flux migratoires vers les pays voisins et le Moyen-Orient, la Syrie en particulier, ont perduré tout le long du XIXe et au début du XXe siècle.

Délivrance du premier titre de séjour en France

Communauté des étudiants algériens en France

La conquête de l’Algérie a généré des flux migratoires importants : l’arrivée d’une population européenne et le départ vers les pays musulmans des Algériens qui refusaient la domination d’un gouvernement d’une religion différente. Le gouvernement français, d’abord favorable à cet exode de tribus hostiles à la présence française, fut vite embarrassé par le caractère politico-religieux d’un tel mouvement d’émigration(4). Ces flux migratoires vers les pays voisins et le Moyen-Orient, la Syrie en particulier, ont perduré tout le long du XIXe et au début du XXe siècle.

Effectif d\'étudiants en France

Démographie

La migration algérienne est historiquement présente pour sa quasi-totalité en France. Toutefois, depuis ces dernières années, les Algériens diversifient les destinations et s’orientent de plus en plus vers les États-Unis, le Canada ou l’Espagne. 

Ces données représentent le solde migratoire inscrit au niveau des services consulaires algériens.

Diaspora algérienne dans le reste du monde

La France  n’est pas la seule destination des Algériens. Ils sont aussi très nombreux en Espagne, au Royaume-Uni, et en Italie, aux USA, au CANADA et dans le moyen Orient.

Associations de la diaspora

Associations politiques

Associations des droits de l'homme

Associations mise en réseau d'affaires

Références bibliographiques

المراجع الببليوغرافية