Transitions politiques dans le monde

عمليات الانتقال السياسي في العالم

Introduction

Le concept de transitologie est apparue dans les années 1970. Apparu d’abord dans le contexte espagnol, pour désigner le passage du régime autoritaire du général Franco au régime démocratique, il s’est popularisé dans les années 1990 avec l’éclatement du bloc soviétique. Un véritable paradigme se met alors en place en science politique : la « transitologie;  Aussi ce concept de transition démocratique est devenu d’un usage courant ces dernières années. Les chercheurs multiplient les comparaisons entre États (1). L’objectif est d’identifier les étapes de la transition démocratique afin d’aider ceux qui s’y engagent.

La phase de transition a pour objet de changer les règles du jeux politique, introduire de nouvelles institutions et le conquête de nouveaux droit.

La transition démocratique comprend deux phases à distinguer nettement :

  • La transition politique, qui désigne le « passage d’un régime à l’autre ».

  • La consolidation de la démocratie durant laquelle le défi majeur consiste à assurer une évolution relativement stable du processus démocratique engagé dans la transition.

La transition politique

La transition démocratique entraîne l’abandon des anciennes règles du jeu politique et suscite l’apparition de nouveaux acteurs politiques et de nouvelles configurations stratégiques. Cette transition est complète lorsqu’« un gouvernement arrive au pouvoir comme le résultat direct du suffrage libre et populaire, quand ce gouvernement dispose d’un pouvoir souverain pour générer de nouvelles politiques publiques, et quand les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire nés de la nouvelles démocratie n’ont pas à partager le pouvoir avec d’autres corps de droit.

La consolidation démocratique

La consolidation démocratique est le processus qui suit la transition démocratique. Ce concept consiste à garder en place une démocratie nouvellement arrivée dans un pays qui auparavant subissait un régime non-démocratique.

Le processus de consolidation implique, dans le cadre de règles du jeu politique désormais bien définies, non seulement une redistribution des cartes politiques mais également de nouvelles tactiques de jeu.

L’expression « démocratie consolidée » a été popularisée par deux politologues, Juan Linz et Alfred Stepan, experts en « transitologie ». Ils l’utilisaient dans le livre qu’ils ont cosigné en 1996, Problems of Democratic Transition and Consolidation. Réfléchissant sur le cas de différents pays d’Amérique latine et d’Europe de l’est, « en transition », à cette époque de régimes autoritaires à la démocratie, ils mettaient en garde  contre une illusion alors fréquente. Le passage à la démocratie est un processus, dont l’aboutissement, écrivaient-ils, n’est nullement garanti. D’où la distinction entre transition vers la démocratie et consolidation de la démocratie.

la démocratie pouvait être considérée comme « consolidée », lorsque la démocratie était devenue « the only game in town », la seule option possible. Les solutions non démocratiques n’étant plus prônées que par des minorités marginalisées du jeu politique

EXEMPLE TRANSITION POLITIQUE

Il n’existerait pas de recette magique, mais d’avantage une nécessité de gérer de manière satisfaisante et habile un ensemble de problèmes théoriques et pratiques inhérents à la réalité qui est propre à chaque histoire et donc à chaque pays.

Transition Espagnole

Transition en Tunisie

Transition Chilienne

Print Friendly, PDF & Email