Totalitarsime

النّظَام الشُّمُولِيّ

Définition du Totalitarisme

Le concept est forgé au xxe siècle, durant l’entre-deux-guerres, avec une apparition concomitante de régimes totalitaires en Allemagne, Italy et en URSS. 

Il n’est pas possible d’évoquer le concept de totalitarisme sans revenir sur l’apport de Hannah Arendt et sur les conséquences qui en résultèrent. En 1951, Hannah Arendt publie Le Système totalitaire, troisième volet d’une étude plus globale intitulée Les origines du totalitarisme (la première partie s’intitule Sur l’antisémitisme et la seconde l’Impérialisme). Contrairement aux deux premiers volets, Arendt ne s’intéresse plus tellement à l’histoire du régime nazi ou du régime soviétique. Elle part, au contraire, du principe de la comparabilité des deux régimes qui pourrait donc rentrer sous une nouvelle catégorie inconnue de la théorie politique classique. L’originalité de son travail est donc d’abord de porter un regard philosophique sur le phénomène inédit de domination totale en tentant de le conceptualiser pour définir une nouvelle catégorie de la pensée politique. 

Arendt incarne à elle seule une conception très restrictive du totalitarisme. A suivre son analyse, le concept ne s’applique qu’au régime stalinien à partir de 1930 et au régime hitlérien à partir de 1938. Ni Lénine, ni Mussolini qui revendiqua pourtant le terme ne peuvent relever de ce concept.

Une définition trop extensive : Face à cette conception restrictive, E.H. Carr proposa une définition extensive au terme de laquelle le totalitarisme désigne « la croyance selon laquelle un groupe ou une institution organisés, Églises, gouvernement ou parti, a un accès privilégié à la vérité » (E.H. CarrThe Soviet Impact on the Western World, New York, MacMillan, 1949, p 110). Une telle définition inclut donc toutes les époques et tous les régimes ; elle brouille les choses et devient inutile.

Une définition trop formaliste : La définition la plus célèbre reste celle proposée par Carl Friedrich et appelée le « syndrome en six points ». Selon celle-ci, le totalitarisme se définit par :

  1. une idéologie officielle embrassant la totalité de la vie ;
  2. un parti unique de masse mettant en œuvre cette idéologie et soumis à la volonté d’un seul homme (un dictateur) ;
  3. un contrôle policier terroriste au moyen d’une police secrète ;
  4. un pouvoir monopolisant les moyens de communication de masse :
  5. un pouvoir monopolisant les instruments de violence (les moyens de combat) ;
  6. un pouvoir contrôlant les organisations et en particulier les structures économiques afin de mettre en œuvre une planification et un contrôle centralisé de l’économie.

Exemples de régimes totalitaires

Nazisme

Stallinisme

Fashisme

Print Friendly, PDF & Email