partis politique algérien

Front Islamique du Salut -F.I.S-
الجبهة الإسلامية للإنقاذ

Repères / معالم

  • تأسيس  / Création 18 février 1989 (mosquée Es-Sunna)
  • طلب الاعتماد/ Demande d’agrément : 22 août 1989
  • اعتماد / Agrément : 
  • 1 المؤتمر / Premier Congrès  : 
  • المقر / Siège  : El Madania (Alger)
  • الموقع الإلكتروني / Site internet : El Mounkid
  • هيئات الاتصال / Organes de COM :    

Membres / الاعظاء / Amaslaḍ

Fondateurs / مؤسسين / yimaslaḍen : 

  • Ali BENHADJ : né en 1956 à Tunis
  • Abassi MADANI : né le  à Sidi Okba près de Biskra (Algérie) et mort le  à Doha (Qatar)
1er Majliss EL Choura (14 membres) : Abassi MADANI, Ali BENHADJ, Zoubda BENAZOUZ, Hachemi SAHNOUNI, Ali DJEDI, Abdelbaki SAHRAOUI, 

 

Dèpot d’agrément /طلب الاعتماد : 

  • Abassi MADANI, né le  à Sidi Okba près de Biskra. Prof universitaire. Demandeur et signataire. Président
  • Zebda Ben Azouz, né le 31 décembre 1943. Imam. Signataire. Vice président
  • Ali BENHADJ, né en 1956 à Tunis. Membre du bureau

Positionnement idéologique / التموقع الاديولوجي / Tasnakta

Mouvement totalitaire : la conquête du pouvoir et l’instauration d’un État théocratique. 

  • République Islamique
  • Le Coran est la Constitution
  • La souverainté de Dieu (Allah), ou de la loi divine 
  • Le Khalifat, comme Etat
  • La Couroukratie pour remplacer la Démocratie 
  • Un modèle économique islamique

Histoire / تاريخ / Amezruy

Composante

Chronologie et Faits marquants / التسلسل الزمني و الأحداث البارزة / tasnakudt n tedyanin

  • Mars 1992 : dissolution par le tribunal administratif d’Alger
  • :  le premier tour des élections législatives. Le FIS  184 ou 186 sièges sur 420, avec seulement 24 % des voix exprimées des électeurs inscrits
  • 26 juillet 1991: Conclave à BATNA. Hachani à la tête du parti. Le Majlis Echoura reçoit le renfort de douze membres, parmi lesquels M. Mohamed Saïd. Cinq dirigeants du FIS, MM. Hachemi Sahnouni, Benazouz Zoubda, Mohamed Kaarar, Makhloufi Saïd (l’auteur d’une sorte de manuel de désobéissance civile) et Kamredine Karabani, sont, en revanche, relevés de leurs responsabilités jusqu’au congrès. MADANI reste le porte parole. M. Saïd Guechi, qui apparaissait comme le chef de file des anti-madanistes, avait claqué la porte de la salle de cinéma où se tenait l’assemblée du FIS
  • 30 juin 1991 : arrestation de Abassi MADANI et Ali BENHADJ
  • 25 mai 1991 : grève générale, partiellement suivie 
  • 12 juin 1990 : élections locales ;le FIS remporte alors 953 communes sur 1539 et 32 wilayas  sur 48 Il obtient dès lors 54 % des suffrages exprimés.
  • 20 avril 1990 : grande marche à Alger, pour présenter une plate forme de 15 points à la Présidence de la République
  • Décembre 1989 : grande manifestation en  réponse aux manifestations féministes et laïque dénonçant les violences intégristes
  • 6 septembre, le FIS obtient l’agrément du ministère de l’Intérieur.
  • 10 mars, dans une autre mosquée algéroise, Ibn Badis, une direction élargie à trente-cinq membres présente publiquement un projet politique.
  • 18 février 1989, à la mosquée Es-Sunna à Alger, un petit groupe de prédicateurs annonce la création d’un nouveau parti, le Front islamique du salut.

Personnalités liés au partis

الشخصيات المرتبطة بالحزب

Tugna taxatart n akabar

Autres partis politiques (voir la liste ci-dessous):

Références bibliographiques

المراجع الببليوغرافية

© 2019, Prisma All Rights Reserved.

Print Friendly, PDF & Email